Divins Accords - marque déposée © 2014

Extraits musicaux

Site : Félicien David  Quatuor à cordes n°1 en fa mineur, Andante

Quatuor Cambini-Paris. Enregistrement Naïve-Ambroisie AM 206

Video : Joseph Haydn Quatuor à cordes en sol majeur op. 77 n°1

  • Gris LinkedIn Icône
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

Crédits Photos

Masha Mosconi - Guillaume L'hôte

Cécile Brossard - Caroline Doutre

Fondé en 2007, le Quatuor Cambini-Paris, un des rares quatuors à cordes à jouer sur instruments d'époque, s’est rapidement imposé dans le paysage musical par la richesse de son répertoire.

 

Il est apprécié tant pour son interprétation des œuvres reconnues de Haydn, Mozart, Beethoven ou Mendelssohn que pour sa redécouverte de compositeurs français oubliés tels Jadin, David ou Gouvy.

 

Afin d'être au plus près des réalisations musicales connues par les compositeurs en leurs temps, le Quatuor Cambini-Paris joue sur des instruments montés avec des cordes en boyau et utilise des archets propres à chaque époque.

 

Le choix du nom de Giuseppe Maria Cambini (1746-1825), violoniste et compositeur de 155 quatuors à cordes, témoigne de l’envie des musiciens d’explorer les évolutions stylistiques des époques classique et romantique.

 

Le Quatuor Cambini-Paris se produit dans les salles et les festivals les plus renommés : la Frick Collection à New-York, la Phillips Collection à Washington DC, la Salle Bourgie à Montréal, le Palazzetto Bru Zane à Venise, le Palais de Marbre à Saint-Pétersbourg, l’Opéra Comique, les Auditoriums du Musée du Louvre et du Musée d’Orsay à Paris, le Château de Versailles (CMBV), le Théâtre de Caen, l’Arsenal de Metz, le Concertgebouw de Bruges, les Centres Amuz à Anvers et De Bijloke à Gand, les Instituts Français de Vienne et de Budapest, les festivals de Deauville, Sablé-sur-Sarthe, l’Épau, Newbury et Saintes...

 

Les enregistrements discographiques du Quatuor Cambini-Paris ont été unanimement salués par la critique: 4 étoiles de Classica, ffff de Télérama, Diapason découverte, disque du mois de Classic Voice, Coup de cœur de Frédéric Lodéon...

On peut citer : les six quatuors de Mozart dédiés à Haydn (Ambroisie-Naïve en 2015), Théodore Gouvy, livre-disque (Palazzetto Bru Zane en 2014), Félicien David (Ambroisie-Naïve en 2012), Hyacinthe Jadin (Timpani en 2010) et 200 ans de musique à Versailles (MBF en 2007).

 

En musique de chambre, le quatuor se produit aux côtés de grands artistes tels que Nicolas Baldeyrou, Kristian Bezuidenhout, Nicola Boud, Christophe Coin, Jérôme Pernoo ou Alain Planès...

 

Depuis juin 2016, le Quatuor Cambini-Paris joue sur quatre instruments historiques, prêtés dans le cadre du projet « Adopt a Musician », une initiative de MusicMasterpieces à Lugano : un violon Francesco Pressenda de 1841, un violon Giuseppe Rocca 1839, un alto Giuseppe Rocca de 1855 et un violoncelle Antonio Guadagnini de 1881.

 

Le Quatuor Cambini-Paris bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Caisse des Dépôts (mécène principal); il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac à Paris. Le Palazzetto Bru Zane, Centre de musique romantique française installé à Venise, entretient également une relation privilégiée avec eux.

« Cette musique simple et magnifique mérite d’être jouée et devrait être reconnaissante d’avoir trouvé de tels champions dans cet ensemble prometteur. »
The New York Times, Corinna da Fonseca-Wollheim, avril 2015

 


« Comme nos jeunes artistes ont adopté des instruments d’époque, ils doivent démontrer la cohérence de leur projet face aux grands anciens (Budapest, Italiano, Berg, Talich, Mosaïques). Les Cambini-Paris surmontent l’épreuve avec élégance et panache. »
Diapason, Jean‑Luc Macia, mars 2015
 


« …une éloquence de tous les instants qui, au détour d’un trait, peut faire basculer l’auditeur du sourire aux larmes. Ces jeunes musiciens parlent la langue de Mozart avec un naturel confondant… »
Les Échos, Philippe Venturini, février 2015